Bénéfices émotionnels du bilinguisme

Les bénéfices émotionnels du bilinguisme sont aujourd’hui bien connus. De la même manière que les bénéfices intelectuels dont j’ai parlé il y a plusieurs semaines. Ils sont été confirmés par de nombreuses études menées aussi bien sur des adultes que sur des enfants.

Importante capacité d’empathie

Une des principales qualités des humains est notre capacité d’empathie. Nous pouvons nous imaginer à la place de quelqu’un d’autre et comprendre ce qu’il ressent dans une situation donnée. Les personnes bilingues (surtout les bilingues précoces) ont plus de facilité à le faire car, depuis leur enfance, elles apprennent à interpréter les pensées des autres. Elles sont obligées de jongler entre leurs deux langues, analisant le choix pourquoi l’une et pas l’autre est utilisée selon le contexte et la personne. Pour cela, elles mettent de côté leurs propres sentiments et convictions.

Expérience nord-américaine

Les recherches scientifiques sur le bilinguisme confirment que les personnes bilingues ont plus de matière grise dans la partie du cortex cérébral responsable des émotions et de l’empathie que les personnes monolingues. Par exemple, des expériences ont été menées où des enfants bi- et monolingues devaient deviner la personnalité des personnes bilingues. Ces personnes lisaient à voix haute en français et ensuite en anglais, et les enfants décrivaient leur personnalité en se basant sur la façon de lire. Les appréciations des enfants monolingues ont été très tranchées (gentille, beau, intelligent…). Les enfants bilingues, quant à eux, ont eu des opinions beaucoup plus nuancées (créatif, énergique, drôle…). Ceci confirme qu’ils ne jugaient pas les personnes à la hâte et ce sont montrés plus ouverts à différentes personnalités…

 Plus tolérantes et moins égocentrées? 

D’autres études psycho-linguistiques prouvent que les personnes bilingues (ou multilangues) sont aussi plus respecteuses des différences. Elles savent, de leur propre expérience, que chaque phénomène / objet / activité peut être nommé de plusieurs manières et chacune d’elles est correcte. Conscients du fait que leur regard sur le monde n’est qu’un regard parmi d’autres, elles admettent facilement  de ne pas être les seules à avoir raison. Je peux avoir raison et les autres aussi peuvent ne pas se tromper. Mais je peux aussi me tromper car il existe d’autres points de vue qui ont plus ou moins de poids selon la culture.  

Bénéfices émotionnels du bilinguisme

Les caractéristiques que je viens de citer ne sont que quelques bénéfices émotionnels du bilinguisme. Il y en a d’autres aussi importants, dont une grande ouverture aux autres et une curiosité accrue. Ayant connaissance de plusieurs cultures, leur soif de découverte est en général plus grande. Plus de choses nous connaissons, plus nous souhaitons en découvrir d’autres,  selon ce cercle vertueux.

Qu’en pensez-vous? Avez-vous remarqué chez vous ou chez vos enfants certaines de ces qualités? Ou peut-être d’autres encore? Je vous invite à partager vos expériences avec nous dans les commentaires de l’article.